Collectionnisme

Dominique Cunin & Mayumi Okura 

Dans le cadre de In-Out : Programme de recherche et dispositif de création connective. Projet porté par le Citu.


Download Video: MP4


Collectionnisme 1.0 (2005)

Il s’agissait pour nous, dans cette première version du projet, de questionner le réseau et ses échanges. Quelle forme pourrions nous donner à une mémoire de ces flux qui entrent et sortent continuellement à travers ce réseaux d’œuvres ?

3 étapes se dessinent :

1- Une représentation symbolique des données entrantes capturées par l’ordinateur

Des 0 et des 1 virevoltent dans un espace blanc. Lorsque l’ordinateur entame une capture de flux pour inscrire des données sur le disque dur, les 0 et 1 se réunissent en une ligne, puis se déplacent vers le lointain. Un fois qu’ils ont tous disparues, la capture est terminée.

2 – Une représentation tridimensionnelle des fichiers issues de la capture des données.

Sous la forme d’un cylindre à 10 faces, la structure des dossiers contenant les fichiers capturés s’offre à la consultation. A l’aide de la souris, le spectateur est en mesure de naviguer autour de cet objet, et de sélectionner le dossier qu’il souhaite ouvrir. Les fichiers son et vidéo s’affichent alors et, d’un clic sur ceux-ci, le spectateur peut les insérer dans le banc de montage.

3 – Un banc de montage audio-vidéo permettant de créer un film, collage de fichiers capturés.

Les clips vidéo et audio s’alignent sur leur timeline respective après avoir été sélectionnés par le spectateur. Ce dernier reste libre de les arranger comme bon lui semble, et de mélanger des clips vidéo avec des clips audio, et inversement. Les vidéos pouvant devenir des sons et inversement. Le film résultant est envoyé en output.

 

Exposition: OUTLAB 06  IN-OUT V.1  http://www.citu.info/#projet_48_1
Collectionnisme 2.0 (2008)

Les flux audio, vidéo et de données disponibles dans le réseaux In-Out sont la source d’une collection. Notre collectionneur, un programme informatique, se connecte aux projets actifs dans le réseaux pour enregistrer des fragments des différents flux de manière pseudo-aléatoire. De temporaires, les flux d’informations devient permanents et résident sur un disque dur. Il appartient au collectionneur de trier ces éléments enregistrés selon ses propres règles afin d’organiser sa collection comme bon lui semble. C’est une banque de données qui résulte de ce travail, une forme de mémoire subjective de l’état du réseau, qui est représentée dans un espace tridimensionnel, actualisée au fil de la constitution de la collection. Notre collectionneur se focalise sur des “accidents de parcours”, des instants où le transfert des données n’a pas pu être réalisé totalement et donne à voir des “bugs” dans les vidéos qui circulent dans le réseau. Ces images particulières sont rares, elles sortent du flots d’images souvent similaires que le réseau propose. Inlassablement, avec l’obsession constante de compléter et parfaire sa collection, ce collectionneur glane, trie, organise et actualise ces accidents visuels pour proposer une représentation subjective du réseaux In-Out, une collections d’instants rares extraits avec minutie.

Exposition:  IN-OUT X.0 http://www.citu.info/#projet_123_1